Nordic trip Voyages

Nordic trip : Helsinki, Tallinn, Oslo

Comme j’ai pu le dire dans le premier article, nous avons passé, à deux, 10 jours fin février dans trois capitales du nord de l’Europe. Helsinki, Tallinn et Oslo. Ainsi cet article a pour but de résumer simplement le voyage et de donner accès aux différents billets qui en découleront. Rassurez-vous ces billets arriveront au cours des prochaines semaines. Avant de commencer je tiens à dire que ces pays nordiques étaient tout à fait nouveaux pour moi. Je n’y avais jamais mis les pieds, mais cette fraîcheur du nord m’a toujours attiré. Impossible de savoir si c’est l’allure à laquelle tombe la neige qui entretient cette impression, mais pour moi ces pays revoient une image calme, accueillante. Je n’ai pas était déçu…

Notre petit tour dans le nord de l'Europe

Première étape : Helsinki, Finlande

Helsinki est situé tout au sud de la Finlande. Ici on parle finnois, mais les Finlandais parlent super bien anglais. J’ai même entendu dire qu’ils parlent mieux anglais que les Américains eux-mêmes avec l’avantage d’avoir l’accent légèrement nasal en moins. La vie est plus chère qu’en France (mais moins cher qu’à Oslo) même si les pièces et billets restent des euros.

Je ne sais pas si vous avez déjà regardé une carte de la Finlande, mais c’est impressionnant. C’est extrêmement découpé, pas seulement sur les côtes, mais aussi dans les terres. En effet, on dénombre pas moins de 180 000 lacs en Finlande. Approchez-vous d’une carte vous verrez…

A Helsinki nous avons profité de la ville, visité de belles églises et cathédrales, admiré les belles façades colorées. Se promener au bord de la mer est indispensable. A ce titre le point fort a été la visite de la forteresse de Suomenlinna qui se trouve à 15 minutes en bateau du centre d’Helsinki. Située sur un total de quatre îles reliées entre elles, cette forteresse classée au patrimoine mondial de l’UNESCO vaut vraiment le (petit) détour. En faire le tour au bord de l’eau, permet de prendre le véritable air marin à quelques kilomètres de la capitale.

A lire sur TheHugeWorld :

A seulement 80 km environ, séparé par la mer baltique, se trouve la capitale estonienne : Tallinn.

Continuons : Tallinn, Estonie

C’est en bateau que nous rejoignions Tallinn, la capitale la plus calme de notre escapade. Aussi peut-être la plus belle et la plus dépaysante. On parle estonien, mais aussi très bien anglais. Même les films estoniens sont sous-titrés en anglais, ça aide forcément ! Nous allons pouvoir nous faire plus plaisir ici parce que la vie et nettement moins cher qu’à Helsinki et un peu moins qu’en France. L’Estonie fait partie de la zone euro, c’est l’occasion de découvrir des décorations de pièce que l’on a peu l’habitude de voir circuler à l’ouest.

La forêt recouvre plus de la moitié du territoire Estonien. C’est assez curieux, mais depuis les années 1940 la superficie des forêts augmente. D’après des estimations elle a même été multipliée par deux en l’espace de 70 ans. Les boulots, les pins et les épicéas sont les principales essences présentes dans les forêts estoniennes.

Tallinn et sa vieille ville nous ont offert de belles perspectives. Depuis les hauteurs, les clochers sont très nombreux et les toits dans tous les sens. Les multiples couleurs pales de certaines maisons contrastent avec, un peu plus loin, des immeubles soviétiques plus ternes. Les épreuves de voiles des Jeux olympiques de Moscou en 1980 on laissées a Tallinn Linnahall qui est un immense bâtiment soviétique aujourd’hui abandonné. Les maisons en bois du quartier calme et résidentiel de Kalamaja valent le détour. Un coucher de soleil sur la « skyline » de Tallinn depuis Pirita, vous m’en direz des nouvelles !

Et enfin : Oslo, Norvège

Sur les bords du Fjord d’Oslo est située la capitale de la Norvège. Le norvégien laisse facilement la place à l’anglais, tout y est traduit. Ici l’on paie en couronne norvégienne (NOK) dont la conversion est à peu près 1 euro pour 10 couronnes. Attention, la vie est extrêmement chère, à titre indicatif un billet de bus acheté au chauffeur c’est 50 couronnes, soit environ 5 euros. Autant dire qu’il ne faut pas oublier d’acheter son billet à l’avance c’est un peu moins cher.

Les fjords sont sans doute le symbole de la Norvège. Ce sont des vallées creusées par des glaciers envahies par la mer. La côte ouest de la Norvège et l’endroit où l’on en trouve le plus. Le plus grand fjord de Norvège est Sognefjord. Il s’enfonce à plus de 200 km dans les terres. C’est plus que la distance entre la mer et Paris.

Oslo donne l’impression d’être une ville plus pressée que les dernières visitées. Mais comme à Helsinki les bords de mer sont vraiment magnifiques et calmes. Peut-être est-ce dû aux glaçons qui y flottent. Aux limites de la capitale et à portée de métro on peut se promener en pleine forêt et marcher sur un lac gelé (seulement l’hiver bien sûr). C’est une belle expérience ! J’adore cette idée de pouvoir à tout moment se sentir loin de la ville et de toute cette excitation.

Un peu plus…

Nous avons pris tous nos vols (Paris -> Helsinki, Tallinn -> Oslo, Oslo -> Paris) avec la compagnie low-cost Norwegian. Je ne l’avais jamais pris et je savais encore moins qu’elle était la troisième compagnie aérienne low-cost en Europe. C’est une très bonne surprise et j’en reparlerai.

Entre Helsinki et Tallinn nous avons pris le bateau. Cela a l’avantage d’être abordable et rapide. Les Finlandais et les Estoniens ne s’y trompent pas, cette liaison est prisée, même la nuit (surtout la nuit ?). Assurément j’en reparlerai également.

0 commentaire on “Nordic trip : Helsinki, Tallinn, Oslo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *